Le club des mal cités

Éric Duhaime, qui compare culture du vol de char et culture du viol

– Y’a personne qui l’a dit.
– Je l’ai pas entendu.
– Mais y’a quelque chose aussi, demain matin Sylvain, laisse tes clés de chars dans ton char pas barré, pis viens t’en ici faire ton émission. Fais-toi voler ton char pendant que t’es ici, pis essaie de réclamer à tes assurances. Pis là on parle pas, ça rien à voir avec le viol, tout ce que je veux vous dire, c’est que est-ce qu’on parle d’une culture du viol si mon assureur refuse de me rembourser le char? Bin non.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Infolettre

Pour recevoir une fois par semaine toutes les nouvelles citations par courriel, abonnez-vous à notre infolettre!

RSS Le Sportnographe

  • Enrico Ciccone, contre les e-sports
    Parce que c’est sûr qu’ils utilisent le sport. Le sport ça te donne une belle jambe. Tsé le sport c’est sain, c’est beau, c’est rassembleur pis on l’utilise.
  • Éric Deslauriers, qui mange de l’esprit
    Mais aussi, il sait comment traiter ses joueurs. Il sait quand enlever la pédale. Pis je pense que les joueurs y mangent son esprit pis ils jouent pour lui.
  • Éric Deslauriers, oreille à oreille
    Quand qu’on va visiter des universités américaines, c’est de trouver pas juste les canadiens, mais de trouver où que les américains dans les écoles qu’on va peut nous aider, fait qu’il y a beaucoup de bouche à bouche pour juste voir c’est quoi que quelqu’un peut nous dire sur un joueur qu’on savait pas.
  • Georges Laraque, devant son audience
    La deuxième finale de la NBA a eu un record d’audition au Canada avec 4,3 millions de personnes.
  • Michel Therrien, avec un grand M
    Avec les nouvelles technologies, où on est rendu là, et pas seulement au niveau du monde du sport, où on est rendus dans la vie. Toute va à la vitesse grand G.

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.