Le club des mal cités

Denis Gravel, à propos des débiles qui lisent des livres

– À partir du moment où tu te concentres sur le reste de la vie, j’te dirais que tout ce qui s’appelle l’académique, ça prend le bord assez vite, parce que tsé tu choisis un moment donné. Je me lance tu dans les grands livres pis les grandes réflexions, pis les grandes théories, pis je me déracines-tu de la planète?
– Non, pis ça fait des gens un peu débiles, on va être honnête. C’est un peu ça comme résultat.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Infolettre

Pour recevoir une fois par semaine toutes les nouvelles citations par courriel, abonnez-vous à notre infolettre!

RSS Le Sportnographe

  • Georges Laraque, conservé
    Il doit y avoir une raison pourquoi le football, basketball, c’est les sports les plus populaires au monde, pis le hockey, un sport plus conservatif, aux États-Unis rentre cinq, six, sept dixième dans la hiérarchie des sports les plus populaires.
  • Denis Gauthier, qui tourne en rond
    Jonathan, premier en tête, me vient à l’esprit. Pour moi il a fait un virage à 360.
  • Claude Julien, qui aime ce qu’il aime
    Fébrile? Excité oui. Fébrile c’est un mot peut-être un peu creux, mais je te dirais que je suis excité. J’ai hâte de commencer. Toutes les années c’est la même chose. C’est ce qui me garde dans le métier aussi. C’est que quand t’aime faire ce que t’aime et t’es encore excité de faire ces choses-là, […]
  • Michel Bergeron, réaliste
    D’un autre côté, si on veut être réalistique, c’est que Toronto avait son pire gardien de buts devant le filet.
  • Alain Sanscartier, visionnaire
    Alors là où se situe l’organisation des Sénateurs actuellement, c’est vraiment le futur est à venir.

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.