Le club des mal cités

Denis Gravel, à propos des débiles qui lisent des livres

– À partir du moment où tu te concentres sur le reste de la vie, j’te dirais que tout ce qui s’appelle l’académique, ça prend le bord assez vite, parce que tsé tu choisis un moment donné. Je me lance tu dans les grands livres pis les grandes réflexions, pis les grandes théories, pis je me déracines-tu de la planète?
– Non, pis ça fait des gens un peu débiles, on va être honnête. C’est un peu ça comme résultat.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Infolettre

Pour recevoir une fois par semaine toutes les nouvelles citations par courriel, abonnez-vous à notre infolettre!

RSS Le Sportnographe

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.