Le club des mal cités
stephan bureau

Stéphan Bureau, contre le blâme du Collège des psychologues de l’Ontario envers Jordan Peterson

On lui demande de se désavouer, c’est exactement comme, je reviens au précédent soviétique, c’est un peu comme les procès de Moscou où on demandait aux camarades déviants de reconnaître leurs crimes, en général, avant de recevoir une balle derrière la tête.

4 commentaires

Laisser un commentaire

  • C’est exactement la même chose sauf qu’il n’a pas reçu de balle dans la tête, n’a subi aucune conséquence réelle et que la situation n’est pas du tout la même.

  • Parle-t-on du cas où l’ordre l’a condamné parce que Jordan Petersen a conseillé sur twitter qu’une personne se suicide ?
    Parce que ça, ça ressemble à une méthode soviétique!

  • Je ne connais pas le fond de l’histoire mais cette allusions aux pratiques soviétiques me parait plutôt douteuse puisque quelque soit le système judiciaire, le fait qu’un accusé se mette à table, ne lui donne pas l’impunité. Il en serait probablement autrement si la question était des aveux soutirés par la force ou sous la menace pour trouver un coupable à tout prix.

S’abonner à l’infolettre

Recevez chaque semaine les nouvelles citations par courriel!

Flux Le Sportnographe

  • Stéphane Fiset, à propos de Darryl Sutter
    Moi je va te dire ben franchement: quel épais. […] Dans mon livre à moi, c’est un gros épais.
  • Yvon Pedneault, qui a une théorie sur l’affaire Darryl Sutter et Jakob Pelletier
    – Je veux t’amener sur une petite enquête Jubidon. Tu te rappelles les images qu’on nous a montré de Darryl Sutter après le match, je sais pas si tu te rappelles, il prend la feuille il tourne la feuille de bord. – Elle est recto-verso c’te feuille là Yvon. – Je comprends qu’elle est recto-vecto, […]
  • Martin St-Louis, qui ne manque pas le train
    Je parle beaucoup aux joueurs, tsé on essaye de bâtir un train. Pis, y’a des gars qui vont rentrer pis sortir du train. Pis les gars qui sont dans le train, faut qu’ils prennent soin du train.
  • Martin St-Louis, qui veut améliorer son mauvais
    Je le dis tout le temps, notre bon, y’est vraiment bon. Mais là, tsé faut que notre mauvais soit beaucoup meilleur que ça. Faut améliorer notre mauvais. Parce que quand on joue à notre plafond, il est excellent, mais le plancher il droppe souvent aussi. Faut que tu continues à monter le plancher un petit […]
  • Michel Therrien, qui protecte
    Lui aussi c’est un gars qui est un peu pro-joueur. C’est dans son ADN. Il a toujours protecté les joueurs.

Catégories

Abonnez-vous à l'infolettre pour recevoir chaque semaine les dernières citations par courriel... et même plus!