Le club des mal cités
Réal Béland

Réal Béland, cinéphile

– J’ai l’impression qu’on est pas dans la réalité. Tsé le film Footloose là, on dirait qu’on est dans ce film-là. C’est pas compliqué, c’est le film Footloose, la base, c’est deux jeunes qui se sont tués parce qu’ils sont sortis dans une sortie, d’une soirée dansante un peu arrosée pis ils se sont tués en char. Pis là, c’est comme l’exception pis le curé dit c’est fini, y’a pu personne qui va danser dans mon village. Ben c’est le même principe avec le COVID. On fait juste s’enfarger.

– J’adore ta comparaison. C’est carrément ça.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

S’abonner à l’infolettre

Recevez chaque semaine les nouvelles citations par courriel!

Flux Le Sportnographe

  • Bob Hartley, pas mât
    C’est pas celui qui flash le plus là. Lui y’est comme la peinture pour les BBQ. Des fois y’est mât, par contre il est efficace.
  • Bob Hartley, ni devin, ni divin
    J’pas un divin, je suis pas un prophète, mais je prédis qu’il va être un cinquième sixième défenseur pour le Canadien, pis un solide.
  • Alexandre Pratt, sans moule
    Ce sont deux joueurs qui sont très bons mais qui jouent juste d’un côté de la glace. Caufield, y’est jeune, y’est encore temps de le moudre là tsé.
  • Jean-Charles Lajoie, pas frais
    Y’a beaucoup de pression qui se rattache au hockey mineur à partir des camps de sélection et je trouve que ce qui est putréfié tout le temps, c’est le plaisir.
  • Martin Lemay, à propos de Tua Tagovailoa
    Tout le monde avait levé le flag après la semaine dernière alors qu’il avait titubé et tombé après avoir été mal à tête.

Catégories

Abonnez-vous à l'infolettre pour recevoir chaque semaine les dernières citations par courriel... et même plus!