Le club des mal cités
Accueil » Mario Dumont » Mario Dumont, à propos des profs de cégeps

Mario Dumont, à propos des profs de cégeps

Mario Dumont

– Tu sais Benoît que dans les cégeps, c’est plein plein plein de prof Québec solidaire. Des militants de Québec solidaire. Tu sais qu’ils disent à leurs étudiants de n’utiliser des références que de Radio-Canada.

– Ah oui?

– Oui. Tu veux faire tes travaux pis tout ça, faut pas que ça vienne d’aucun média de Québécor. Faut que ça vienne de Radio-Canada.

– Ben voyons donc. Parce qu’ils considèrent qu’il y a juste Radio-Canada qui est bien à gauche, qui ont la bonne pensée.

– Ça faut fouiller ça Mario, c’est grave ce  que tu viens de dire là. Si c’est vrai, si c’est fondé.

– Ben oui ben oui ben oui.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

S’abonner à l’infolettre

Recevez chaque semaine les nouvelles citations par courriel!

Dans mon livre à moi – Tome 2

Le recueil du club des mal cités en vente maintenant!

Le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi, en vente maintenant!

RSS Le Sportnographe

  • Honey compte!
    Y’a pas que le Toronto Sun qui est capable de faire des jeux de mots douteux avec des marques de céréales. Nous aussi. Toutefois, il vaut mieux se concentrer sur les buts que sur les coups de genoux qui arrachent des têtes. Le fait saillant de la première victoire de Canadien dans cette série, c’est […]
  • 11 raisons pour lesquelles Canadien va gagner en 4 (à peu près)
    Nous au Sportnographe avons une tradition de prédire que Canadien va l’emporter en 4 qui remonte à l’époque de Richard Zednik. C’était bien avant que Réjean Tremblay ne décide de nous imiter avec ses prédictions osées. C’est que notre optimiste envers Canadien est inébranlable. Même un coup de matraque de Tom Wilson n’arriverait pas à […]
  • Georges Laraque, à propos d’un joueur qui a mauvaise haleine
    Tu tombes sans connaissance quand il te parle. J’aime mieux qu’il me chie dans face que de lui parler.
  • Gilbert Delorme, pétillant
    Retomber demain contre les Flames de Calgary, pis être flat comme du pipi dans une assiette, ça marche pas.
  • Patrice Brisebois, qui pense être un être humain
    Pour être honnête avec toi, c’est difficile. J’pense que je suis un être humain comme tout le monde.

Catégories

Catégories