Le club des mal cités
Accueil » Luc Lavoie » Luc Lavoie, qui réfléchit sur la notion de consentement

Luc Lavoie, qui réfléchit sur la notion de consentement

luc lavoie
C’est de plein consentement qu’elle est allée dans sa chambre, c’est de plein consentement qu’elle l’a embrassée, c’est de plein consentement qu’elle l’a enlacé. Écoutez, j’écoutais tout ça pis je me disais, mais… et là après ça j’ai entendu une ancienne juge dont j’oublie le nom qui est passé à la télé et qui racontait comment une femme pouvait en plein milieu de l’acte dire ah, je ne consens plus. J’me dis, mais.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

S’abonner à l’infolettre

Recevez chaque semaine les nouvelles citations par courriel!

Dans mon livre à moi – Tome 2

Le recueil du club des mal cités en vente maintenant!

Le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi, en vente maintenant!

RSS Le Sportnographe

Catégories

Catégories