Le club des mal cités
Accueil » Luc Ferrandez » Luc Ferrandez, qui ne surveille pas son langage

Luc Ferrandez, qui ne surveille pas son langage

luc ferrandez

 À la maison, j’ai des pantalons avec des trous à la place des genoux, à force que je me suis mis à genoux devant M. Coderre pour demander une action sur la rue Saint-Denis. Vous étiez au pouvoir, M. Salem ! Rappelez-vous, j’étais allé vous voir en disant ‟What the f* *k, Aref, esti ! Tu refais la rue à l’identique, ça n’a pas de bon sens .

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

S’abonner à l’infolettre

Recevez chaque semaine les nouvelles citations par courriel!

Dans mon livre à moi – Tome 2

Le recueil du club des mal cités en vente maintenant!

Le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi, en vente maintenant!

RSS Le Sportnographe

Catégories

Catégories