Le club des mal cités
Accueil » Jérôme Landry » Jérôme Landry, qui nous explique le mystère de la poutine Ashton

Jérôme Landry, qui nous explique le mystère de la poutine Ashton

Jérôme Landry

Mais quand j’ai le goût d’une poutine Ashton, c’est que j’ai pas le goût d’une autre poutine. Une poutine Ashton, c’est comme à part. Tu peux avoir le goût d’une poutine, mais pas d’une poutine Ashton. Comme tu peux avoir le goût d’une poutine Ashton mais pas d’une poutine en général.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

S’abonner à l’infolettre

Recevez chaque semaine les nouvelles citations par courriel!

Dans mon livre à moi – Tome 2

Le recueil du club des mal cités en vente maintenant!

Le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi, en vente maintenant!

RSS Le Sportnographe

Catégories

Catégories