Le club des mal cités
Accueil » Horacio Arruda » Horacio Arruda, à propos des variants

Horacio Arruda, à propos des variants

horacio arruda

On est actuellement dans une période d’une mer calme, sur un plateau, pas trop de vagues, ça ne descend pas. Mais, en dessous, il y a des requins, et ces requins-là, ce sont les variants. C’est des souches qui sont beaucoup plus transmissibles, pis y’en a beaucoup plus dans la région de Montréal qu’il y en a dans la région de Québec. C’est ces variants-là qui je dirais nous rendent prudents.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

S’abonner à l’infolettre

Recevez chaque semaine les nouvelles citations par courriel!

Dans mon livre à moi – Tome 2

Le recueil du club des mal cités en vente maintenant!

Le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi, en vente maintenant!

RSS Le Sportnographe

  • Patrice Brisebois, qui pense être un être humain
    Pour être honnête avec toi, c’est difficile. J’pense que je suis un être humain comme tout le monde.
  • Philip Danault, qui pense trop
    D’habitude, quand je pense pas, c’est là que je suis à mon meilleur.
  • Patrick Lalime, pas inculte
    En ce moment, Dominique Ducharme, ce qu’il tente d’inculter à ses joueurs et bien c’est de toujours s’appuyer, peu importe le territoire où on se trouve, créer des situation de deux contre un, sortir du territoire.
  • Bob Hartley, qui goûte avec ses oreilles
    Tsé le grenouillage, surtout quand t’es entraîneur pis t’es passé par ces situations-là. Tsé c’est une chanson qui te revient dans les oreilles, pis ça goûte pas bon.
  • Claude Julien, correct
    La seule chose qui nous empêche des fois, c’est que je te dirais qu’on est pas, comment je pourrais dire, le terme en anglais, faut être plus sharp dans notre maniement de la rondelle, nos décisions de la bouger correctivement.

Catégories

Catégories