Le club des mal cités

Guy Morin, qui compare un gun à un char

– Euh quand qu’on parle d’un AR-15, un arme d’assaut, c’est parce que y’a rien de vrai là-dedans. C’est juste qu’il faut remettre les pendules à l’heure et dire c’est quoi vraiment.
– Les gens le voient à l’écran et je suis convaincu qu’ils voient tout ça comme une arme d’assaut là.
– Ben c’est comme, c’est comme une Honda Civic avec des ailerons, des gros tires, etc. Ça ressemble un peu à ça.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Infolettre

Pour recevoir une fois par semaine toutes les nouvelles citations par courriel, abonnez-vous à notre infolettre!

RSS Le Sportnographe

  • Claude Julien, conscient
    C’est comme tous les matchs qu’on a joué contre des équipes qui ont des gars qui marquent beaucoup. Ç’a été le cas à Boston. Faut s’assurer que les cinq gars sur la patinoire au moins pour le moment, sont conscients qu’ils sont sur la patinoire.
  • Martin Leclerc, qui n’a pas de squelettes
    J’pense qu’il y a beaucoup d’entraîneurs dans la ligue qui marchent sur des oeufs présentement parce que je pense qu’il y en a plusieurs qui ont des cadavres dans leur placard.
  • Georges Laraque, qui a trop de blé
    Par contre, il faut amener un blémol sur ce match-là.
  • Jonathan Bernier, qui se fait avoir
    Il a été capable de faire des arrêts parfois spectaculaires, pis d’autres fois, il laissait passer quelques sapins, alors on sait jamais.
  • Benoît Brunet, qui dit non à la pendaison
    Est-ce qu’il a plus d’opportunités à Montréal que peut-être ailleurs? Oui. Mais il a saisi sa chance. C’est un indispendable. Un indispendable.

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.