Le club des mal cités

Dominic Maurais, à propos de l’évolution du langage

L’évolution du langage, un moment donné, est-ce que ça fait pas en sorte qu’on se retrouve avec un exemple similaire à celui de fif? Ou tapette. C’est-à-dire quelqu’un qui va dire tapette, pis on l’a vu, regarde, tout le monde à Radio-Canada est tombé sur la tête à Bob Bissonnette alors que dans le fond, Claude Dubois, Beau Dommage, Kevin Parent, Jean-Pierre Ferland, Robert Charlebois l’ont utilisé, mais eux autres ils se sont fait donner la bascule par l’ADISQ, mais Bob Bissonnette c’était pas correct. Mais quand on dit tapette, ça veut pu dire homosexuel.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Infolettre

Pour recevoir une fois par semaine toutes les nouvelles citations par courriel, abonnez-vous à notre infolettre!

RSS Le Sportnographe

  • Réjean Tremblay, écolo
    Y’en ont un bon. Je pense que David Suzuki, ça va faire un bon joueur.
  • Luc Bellemare, indéfini
    On vient d’apprendre que la NBA suspendait sa saison de manière indéfinitive.
  • Martin McGuire, au prise avec une bouche
    Brendan Gallagher, Dany, un cas incertain. Il y aura une décision qui sera prise. Lui, il est au prise avec un genou, c’est pas facile. Les genoux c’est très important pour un joueur de hockey.
  • Mario Tremblay, qui roule en traîneau
    Dans le vestiaire, les gars se rencontrent, écoutez là, quel sorte d’hiver qu’on veut avoir? On veut tu avoir un hiver qui manque deux roues ou on veut avoir un traîneau qui va bien? Je comprends pas.
  • Alain Sanscartier, avec un R majuscule à la fin
    Ma première réaction, ç’a été hier en fin de journée, bon, une autre couche dans la petite histoire des Sénateurs. C’est pas plus compliqué que ça. C’est une autre couche avec un S majuscule à la fin.

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.