Le club des mal cités

Dominic Champagne, s’adressant à Bernard Drainville qui ne veut pas signer le Pacte par neutralité journalistique

– C’est des gros mots ce que je va dire, pis c’est pas une insulte que je te lance, mais un jour, les Français, sous Pétain, décident que eux, ils vont être neutres, ils vont laisser l’ennemi rentrer pour éviter qu’on casse trop de vies et trop de matériel en France. On a dit on va collaborer avec l’ennemi, ok.

– Ben là Dominic, tu me dis que c’est pas une insulte, mais c’est une maudite insulte.

– Je fais juste une analogie ok.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Infolettre

Pour recevoir une fois par semaine toutes les nouvelles citations par courriel, abonnez-vous à notre infolettre!

RSS Le Sportnographe

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.