Le club des mal cités
denise bombardier

Denise Bombardier, à propos de l’émission LOL – Qui rira le dernier

– Une humoriste qui s’approche les fesses du visage d’un autre et lui pète en pleine face.
– Oui. Et on voit sa figure quand elle fait l’effort de déféquer. Il n’y a plus de limite. Et ça on ne fait pas ça pour être drôle. On fait ça pour devenir célèbre rapidement et puis pour devenir très riche.

1 commentaire

Laisser un commentaire

  • Souvent elle affirme pourtant l’inverse, c’est-à-dire que nous ne pouvons plus rien dire et rire de rien pour ne pas déranger les gros méchants wokes. Madame Bombardier qui est une adepte du maccarthysme en délirant des communistes partout à la liberté d’expression à géométrie variable.

    Finalement ceux qui parlent de safe space, de politiquement correct ou encore de gens qui jouent aux victimes devraient peut-être se regarder dans le miroir parce qu’ils reprochent souvent aux autres ce qu’ils font eux-mêmes. Moi aussi je trouve ça débile cette émission, mais voilà à la place de la regarder je change de chaîne ou encore je vais faire la lecture d’un livre. Personne t’impose d’écouter cette émission stupide, mais bon comme tu aimes chialer et te victimiser ou encore haïr profondément, tu peux pas t’empêcher de regarder et participer ainsi à son succès.

S’abonner à l’infolettre

Recevez chaque semaine les nouvelles citations par courriel!

Flux Le Sportnographe

  • Stéphane Fiset, à propos de Darryl Sutter
    Moi je va te dire ben franchement: quel épais. […] Dans mon livre à moi, c’est un gros épais.
  • Yvon Pedneault, qui a une théorie sur l’affaire Darryl Sutter et Jakob Pelletier
    – Je veux t’amener sur une petite enquête Jubidon. Tu te rappelles les images qu’on nous a montré de Darryl Sutter après le match, je sais pas si tu te rappelles, il prend la feuille il tourne la feuille de bord. – Elle est recto-verso c’te feuille là Yvon. – Je comprends qu’elle est recto-vecto, […]
  • Martin St-Louis, qui ne manque pas le train
    Je parle beaucoup aux joueurs, tsé on essaye de bâtir un train. Pis, y’a des gars qui vont rentrer pis sortir du train. Pis les gars qui sont dans le train, faut qu’ils prennent soin du train.
  • Martin St-Louis, qui veut améliorer son mauvais
    Je le dis tout le temps, notre bon, y’est vraiment bon. Mais là, tsé faut que notre mauvais soit beaucoup meilleur que ça. Faut améliorer notre mauvais. Parce que quand on joue à notre plafond, il est excellent, mais le plancher il droppe souvent aussi. Faut que tu continues à monter le plancher un petit […]
  • Michel Therrien, qui protecte
    Lui aussi c’est un gars qui est un peu pro-joueur. C’est dans son ADN. Il a toujours protecté les joueurs.

Catégories

Abonnez-vous à l'infolettre pour recevoir chaque semaine les dernières citations par courriel... et même plus!