Le club des mal cités
Accueil » Christian Dufour » Christian Dufour, qui prédit la persistance du couvre-feu sanitaire

Christian Dufour, qui prédit la persistance du couvre-feu sanitaire

christian dufour

Cela a commencé par presque rien, le masque juste recommandé, puis obligatoire, maintenant imposé aux enfants du primaire. Plus la fermeture – au départ temporaire – des restaurants, théâtres et cinémas qui n’ont pas rouvert depuis. Ajoutez l’interdiction de recevoir d’autres gens que sa famille – pardon, sa bulle ! –, les personnes seules silencieusement enfermées dans leur isolement. Plus les commerces non essentiels. Plus le couvre-feu sous peine d’amendes de 1500 $.

Quoi encore ? Une restriction en amène une autre, souvent moins par souci d’efficacité que par cohérence, rendant très difficiles les retours en arrière : si une mesure semble marcher, pourquoi l’abandonner ? Si elle ne marche pas, il en faut une nouvelle.

L’unanimisme est devenu contre-productif

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

S’abonner à l’infolettre

Recevez chaque semaine les nouvelles citations par courriel!

Dans mon livre à moi – Tome 2

Le recueil du club des mal cités en vente maintenant!

Le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi, en vente maintenant!

Flux Le Sportnographe

  • Le choix du nouveau DG et les wokes
    [youtube https://www.youtube.com/watch?v=fzVpOwIS9SI?version=3&rel=1&showsearch=0&showinfo=1&iv_load_policy=1&fs=1&hl=fr-FR&autohide=2&wmode=transparent&w=770&h=434]
  • Jean-Charles Lajoie, à propos des défis de Kent Hughes
    Moi je veux pas mesurer par les résultats sur la glace en terme de victoire défaite, je veux mesurer par les dossiers comment on va les régler. Comment on va aborder la question de Carey Price. Là, le divorce, j’aime autant vous le dire. Comment je dirais ben ça. Carey Price, c’est Jean-Paul Belleaux, pis […]
  • Réjean Tremblay, qui n’aurait pas pu critiquer une DG femme
    Le directeur général, ça va être une potiche. Mais je peux dire que ça va être une potiche si c’est un gars. Mais je peux pas dire que ça va être une potiche si c’est une femme. Le gros avantage du Canadien à prendre une femme, c’est que personne peut critiquer pendant quatre ans.
  • Georges Laraque, qui sous-entend dire
    Avec ce qu’on entend, les sous-entendus dire dans les airs, est-ce qu’il y en a beaucoup que tu qualifies que ce serait la meilleure personne avec tout ce qu’il y a à faire?
  • Jocelyn Thibault, analyste
    Jeff Gorton il va engager la personne qu’il va sentir qu’il faut qu’il engage.

Catégories

Catégories