Le club des mal cités
Accueil » Anne Casabonne » Anne Casabonne, à propos de François Le gros

Anne Casabonne, à propos de François Le gros

anne casabonne

– Je sais pas si Anne tu as vu ce qui se passait là-dessus, qu’il y a de plus en plus de restaurateurs qui sont en train de se mobiliser un peu partout, mais c’est assez inquiétant là.
– Ben là ça me fait encore brailler!
– Ben voyons, pleure pas.
– Mais c’est parce que c’est les économies d’une vie. Il ne comprend rien lui le gros là. Excuse moi! Oh mon Dieu.
– Non non dis pas ça. Sois polie. Monsieur Legault. –
Monsieur Legault, excusez-moi.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

S’abonner à l’infolettre

Recevez chaque semaine les nouvelles citations par courriel!

Dans mon livre à moi – Tome 2

Le recueil du club des mal cités en vente maintenant!

Le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi, en vente maintenant!

Flux Le Sportnographe

  • Martin St-Louis, qui a le sens de l’humour
    Tsé, la vie des fois on fait trop, on la met trop sérieuse pour rien. Pis c’est correct de rire de toi-même pis de pas te prendre si au sérieux que ça, fait que je pense que j’ai un bon balant là-dessus pis j’aime ça faire rire le monde pis j’aime ça quand le monde […]
  • Martin St-Louis, retranché
    En première période, y’a eu une longue séquence de pas de sifflet. Mais la meilleure manière d’apprendre c’est dans les, dans les tranches? Les tranches? Ouais, la meilleure manière d’apprendre c’est dans les tranches.
  • Martin St-Louis, qui joue gros
    T’as jamais des moments pour grossir comme mentalement, personnalité et tout. Si tu veux juste des choses faciles, c’est dur de grossir comme humain.
  • La langue de Martin St-Louis
    [youtube https://www.youtube.com/watch?v=mQrcf-A3BHQ?version=3&rel=1&showsearch=0&showinfo=1&iv_load_policy=1&fs=1&hl=fr-FR&autohide=2&wmode=transparent&w=770&h=434]
  • Martin St-Louis, d’une certaine manière
    Ça toujours été mon rêve d’être entraîneur dans la ligue nationale. Je sais que c’était pas si j’allais faire ça, c’était une manière de temps. Quand les que j’allais le faire.

Catégories

Catégories