Mot-clé: Sylvain Bouchard

Sylvain Bouchard, à propos de ce qui pourrait arriver à deux semaines des élections

– Les électeurs qui sont pas nécessairement de droite mais qui se dirigent vers la CAQ pour du changement, tournent de bord. Ils s’en vont vers où? Parti sympathique que tous les journalistes protègent, que les libéraux ont protégé aussi. Y’ont les Libéraux de leur bord. Y’ont les médias de leur bord. Et là ils se tournent vers Québec solidaire. Ce n’est pas impossible. Je le dis ce matin, peut-être en avance, mais c’est pas impossible que Québec solidaire prenne le pouvoir aux prochaines élections.
– Voyons donc, Sylvain!

Sylvain Bouchard, qui estime que l’islamophobie a pris la place de l’anglophobie

Si vous attendez dix heures à l’urgence, c’est pas de la faute des musulmans. Si y’a des nids de poule dans rue, c’est pas de la faute des musulmans. Si les francophones ne réussissent pas bien à l’école, c’est pas de la faute des musulmans. C’est de la faute des québécois. Nous sommes responsables de notre médiocrité. On est juste pas capables de se regarder dans le miroir pis de se l’avouer. Faque c’est la faute à qui? Les musulmans! Ça juste remplacé les anglais.

Sylvain Bouchard, inquiet

Quand on met un symbole par-dessus un autre, quand on empêche une manifestation par des gestes violents, ça démontre tout ce qu’il y a. Si on donne un jour le pouvoir à ces gens-là, nous ne serons pas une société libre. Nous serons très certainement dans une dictature. Pour moi y’a aucune doute là. Si Québec Solidaire prend le pouvoir, je pense qu’on va s’enligner vers une dictature.

Sylvain Bouchard, pas contre le transport en commun

J’pas contre le transport en commun, mais y’a un danger. J’pense qu’il a sa place, mais je voudrais pas vivre dans une société où y’a que du transport en commun. Pas dans la nôtre, où les syndicats sont trop puissants. Parce que la journée qu’ils font la grève, la ville ne fonctionne plus. Dans les garderies, c’est ce qu’on a fait. On a confié, on a nationalisé les enfants. On a confié la garde à des gens syndiqués. Quand ils décident qu’ils font la grève, ça a des impacts majeurs.

Sylvain Bouchard, à propos d’un registre des couteaux

– Pis ailleurs, y’en a eu d’autres des attaques au camion bélier là. – Ceux de noël comme tu dis à Berlin – St-Jean-sur-Richelieu.
– Bin oui, St-Jean-sur-Richelieu, c’est avec une auto qu’il l’a tué.
– C’est déjà, pis on fera jamais de registre des couteaux ou de registre des autos là, on pourra pas en arriver là, vous le savez bien. Alors un registre des armes à feu, des lois plus sévères pour les armes à feu ne seront jamais un remède absolu ou une protection contre ça.

Sylvain Bouchard, à propos de Luc Lavoie qui veut chasser les séparatistes

Qu’il se retrouve aujourd’hui plus sur la stellette que le tueur de Las Vegas en dit beaucoup sur le Québec, le correct et la véritable police. La police que vous voyez dans les rues qui coure après les bandits, c’est pas elle la plus forte. C’est la police de la pensée.

Sylvain Bouchard, qui s’inquiète

C’est toujours aux mêmes de porter le fardeau de tout ce qui a été fait mal dans les siècles derniers sur la terre. Les gauchistes ont réussis, et tout ceux qui détestent l’occident. Je pense notamment aux islamistes radicaux et aux gauchistes qui maintenant sont dans le même camp. Tsé les deux veulent un peu la destruction de nos valeurs occidentales. Pas de la même façon, mais quand même ils ont un objectif. Alors les deux se retrouvent dans ce que j’appelle le grand procès de l’homme blanc.

Sylvain Bouchard, qui pose une question

Est-ce que c’est toujours aux mêmes de s’excuser? Est-ce qu’on peut demander aux autochtones de s’excuser pour les nombreuses tortures infligées aux missionnaires catholiques?

Sylvain Bouchard, à propos de Guillaume Wagner et Fred Dubé

– Moi j’appelle pas ça des humoristes, moi à date c’est deux extrêmes-gauchistes qui font des jokes.
– J’aurais aimé une transparence du genre, moi Guillaume Wagner, j’suis contre la pub, parce que je suis communiste.

Sylvain Bouchard, à propos de l’esclavage aux États-Unis

C’est pas un phénomène 100% raciste, ça pas rapport avec une race domine l’autre. Tsé le racisme comme on a vu en Europe dans les années 30-40, où vraiment une race se croit supérieure, c’est vraiment que… C’est un phénomène qui est déplorable, qui est mauvais à 100% là, mais si les Américains, si ça avait été les Européens de l’est qui avaient résisté aux maladies dans les champs de coton, j’pense qu’ils auraient été utilisés comme esclaves aux États-Unis.

1 2 3 8