Mot-clé: Steven Blaney

Steven Blaney, qui avorte

On le sait, il avait promis mers et mondes, là y’accouche d’une souris pis on sait pas si elle est morte ou vivante en sortant, fait que ça va pas très bien leur réforme.

Steven Blaney, qui s’inquiète des hormones dans le lait américain

– Est-ce qu’il est dangereux le lait que les américains boivent?
– Non, mais comme je disais l’autre jour, j’ai dit c’est juste que j’ai pas le goût que ma fille ressemble à une nageuse… vous avez peut-être pas connu les olympiques de 76, mais je peux vous dire que les nageuses allemandes là, y’étaient épeurantes. Bin moi j’ai pas le goût que ma fille a ressemble à une armoire à glace d’une nageuse Est-Allemande.
– Vous pensez qu’en buvant le lait américain, les américains vont ressembler à des nageuses Allemandes surstéroïdées?
– Bin en tout cas, vous irez voir sur Google les nageuses des olympiques.

Steven Blaney, chantant

J’t’ouvert au transport en commun, mais qu’est-ce qui va se passer quand on va commencer à tout faire sauter la tête des ponts, pour faire des aménagement, quand on a pas de soupape comme un troisième lien pour permettre la circulation du trafic pendant ces travaux là. Moi j’appréhende des lendemains qui déchantent avec un projet qu’on nous présente comme je disais comme mers et mondes.

Steven Blaney, amateur de baseball

Vous savez, pour paraphraser le célèbre joueur de baseball Babe Ruth: c’est pas fini tant que c’est pas fini.

Steven Blaney, politiquement incorrect

J’va utiliser une expression colorée là, c’est parce que le consommateur, avec le plan de nèg de Maxime Bernier, va se faire baiser. On s’entend-tu là?

Steven Blaney, qui explique pourquoi l’identité canadienne est menacée

Ben le débat des accommodements raisonnables est en quelconque une façon de remettre en valeur, de mettre en question, quelles sont, quel est le champ public dans lequel nous pouvons, nous pouvons… se respecter. Fak en tout cas, je vous laisse là-dessus, merci beaucoup!

Steven Blaney, qui voit de drôles de choses

Ça doit pas se faire au détriment de la sécurité et y’a des sonnettes rouges qui nous tournent autour de la tête.

Steven Blaney, à propos des radicalistes

Mais soyons clair, nous ne réagirons pas de façon excessive, mais nous ne resterons pas assis non plus monsieur le président et nous allons proposer des mesures concrètes pour lutter contre les radicalistes, contre les terroristes, contre les islamistes et contre ceux qui veulent attaquer le Canada.

Steven Blaney, qui commet un barbarisme

We must take a strong stand with no uncertain terms, barbarism. Le barbarisme, c’est pas une valeur canadienne, pis ça en sera jamais une.

Steven Blaney, qui a un bon argument contre le communisme

On parle de Gangnam Style, y’aurait pas de Gangnam Style si ça n’avait pas été du sacrifice des Canadiens, des membres des Nations-unis qui se sont alliés avec une résolution pour faire en sorte qu’on repousse le communisme.