Mot-clé: Stéphane Gendron

Stéphane Gendron, à propos des pauvres cyclistes

Un cycliste, ça aucun apport économique by the way, ça aucun apport économique un cycliste. Pis la majorité des cyclistes sont pauvres.

Stéphane Gendron, raciste des vélos

Oui, j’encourage la pollution, pis je va le faire jusqu’à temps que je crève. Je suis pu capable de cette race de monde là, j’pu capable. Moi j’pas raciste sur les couleurs, les origines ethniques, moi je ferais l’amour avec tout le monde, mais les cyclistes, je suis plus capable.

Stéphane Gendron, à propos de la langue française

Non, mais le français là, c’est vraiment la langue des pauvres. Je veux pas insulter personne à matin, mais si tu veux rester petit, si tu veux pas faire de fric dans vie, bin tu te limites au marché francophone.

Stéphane Gendron, qui compare PKP à une femme poilue

Écoute on l’avait pas vu à l’oeuvre, c’est sûr. J’rencontre une belle fille le samedi soir, je la vois de loin, c’est évident que pour une nuit, j’y donne mon vote mais quand tu te réveilles le matin pis a pue de la yeule, c’tune autre histoire. Pis t’arrives pour la déshabiller faut que tu fasses du sarclage, ça marche pas.

Stéphane Gendron, qui compare le combat des carrés verts à celui des noirs aux États-Unis

Alors t’es donne les cours, tu mets de la sécurité pour garantir l’accès, sapristi, ça durerait pas deux secondes aux États-Unis. Voyons donc, c’est quoi cette histoire, quand ça brassait pour admettre des noirs à l’université aux États-Unis là, le président américain, il fédéralisait la garde de l’état pis c’tait fini, tassez-vous de là, sinon vous vous ramassez à terre.

Stéphane Gendron, justicier

Tsé moi j’ai déjà pogné une de mes filles à voler un bonbon pis je l’ai amené dans le bureau du directeur du centre d’achat, pis j’y ai dit: tu vas m’appeler la police immédiatement. Tsé, on a tous nos façons d’élever nos enfants.

Stéphane Gendron, à propos d’Anticosti

Alors les gens de Port Menier, si la nappe phréatique est scrappée, bin qu’on la scrappe toute la gang, qu’on prenne ce monde là qu’on les déménage sur le continent, pis si y’a de l’argent à faire avec l’ile d’Anticosti, bin qu’on fasse comme avec les sables bitumineux: qu’on te scrappe toute cette île là au complet.

Stéphane Gendron, qui se fout des saumons

Les saumons là, si y faut qui crèvent pour qu’on développe du pétrole pis qu’on se mette un peu de dette en arrière de la cravate, bin moi je m’en torche des saumons. Qui crèvent toute la gang à l’île d’Anticosti. Le climat, la surpêche, le tourisme, le braconnage, on s’en sortira jamais, alors moi les saumons là, j’en ai rien à foutre. Ils peuvent toute aller se faire baiser les saumons.

Stéphane Gendron, à propos de la droite américaine

Quelle bande d’hypocrites les gens de la droite hein. Euh combien de gars de la droite au congrès américain allaient dans les urinoirs aller se frotter le prépuce pour des ptits gars ou des pages?

Stéphane Gendron, à propos de la charte des valeurs

Je veux savoir de Bernard Drainville qui refuse de nous donner une entrevue, Bernard, dans ta charte des valeurs pour les fonctionnaires, est-ce qu’une paire de seins, bien en évidence, en silicone grosses qui nous pètent dans la face, c’est tu assez ostentatoire pour toé?

1 2