Mot-clé: Régis Labeaume

Régis Labeaume, géographe

On est une ville nordique… on est une ville genre presque scandinave.

Régis Labeaume, qui a un plan de noir

M’a dire, on t’a un plan de nèg avec ça. On dit pas ça.
– Un plan de noir.
– Je m’excuse… je m’excuse!

Régis Labeaume, à propos de la banane anarchiste

Moi je pensais que la banane, c’était un adolescent, alors j’ai compris que c’était un adulte de 32 ans avec deux enfants. Donc y’a deux jeunes dans le monde qui peuvent dire, mon père c’est la banane. Hein, alors y’a toutes sortes de façons de se distinguer et certains choisissent d’être une banane, et j’ai envie de dire quelque chose, ceci: get a life… salut.

Régis Labeaume, qui explique pour Target n’a pas survécu au Québec

C’est ma théorie des restaurants de pizza. La pizza est à mode, tout le monde part des magasins de pizza. Y’a plus de pizza que l’augmentation de la population. Y’aurait trop de pizza tsé, mais si y’a des pizzas qui ferment, y va en rester encore. Moi je vois, ça, c’est un peu simpliste mon affaire.

Régis Labeaume, à propos de Jean Tremblay

Ah bin Jean, Jean c’est Jean hein. Jean a décidé qu’il reprenait le complexe de la ptite ville par rapport aux deux grosses, cher Jean. C’est Jean tsé. C’temps-ci on l’écoute moins qu’on l’écoutait Jean hein.

Régis Labeaume, à propos des employés municipaux de Montréal

Quand je regarde ce qui s’est passé en Crimée et ce qui se passe à l’est de l’Ukraine, bin ça ressemble exactement à ça.

Régis Labeaume, en feu

Euh, je n’ai besoin d’aucune drogue avec le métier de que j’ai. Ce que je prends de plus fort, c’est de la Dentyne Fire, c’est beau?

Régis Labeaume, en contrôle

Je suis contrôlant, je contrôle tout. On va continuer à contrôler. On est très heureux d’avoir contrôlé. C’est sûr que je prends de la place, c’est sûr que je… c’est sûr que je suis contrôlant, on est contrôlant, le comité exécutif est contrôlant. Pis y’a beaucoup d’adversaires qui disent, ah, il contrôle tout. Bin on va continuer à contrôler.