Mot-clé: Luc Lavoie

Luc Lavoie, chasseur

– Moi je serais pour la chasse aux écureuils, mais en milieu urbain. On pourrait prendre nos « guns » comme les Américains « pis » on tire des écureuils.
– C’est permis dans plusieurs États américains.
– En fait, moi, j’aurais aimé pouvoir chasser les séparatistes, mais ça a l’air que c’est pas possible.

Luc Lavoie, à propos des portes-paroles de QS

– Qui sera à l’avant-scène entre Manon et Gabriel?
– Qui est le plus photogénique des deux? Ça dépend, est-ce que c’est de la photo surréaliste qu’on veut ou de la vraie?

Luc Lavoie, qui défend Gerry Sklavounos

On est rendu qu’on transforme en crimes des comportements de Mononcles. Bon, j’entends déjà les féministes monter aux barricades. Justement, on n’en veut plus de ces comportements de Mononcles! Eille wo, un instant, c’est la vie d’un homme là, d’un élu.

Luc Lavoie, qui fait une joke de mononcle

– Joke de Mononcle?
– Oui, un genre de joke de Mononcle.
– On t’écoute!
– La thérapie idéale pour Gerry Sklavounos, c’est de passer un weekend dans les Laurentides avec Manon Massé.

Luc Lavoie, qui compare Trump à Mussolini

On n’a pas le droit de faire cette comparaison là, mais disons Mussolini, pour pas prendre le pire des deux, lui aussi quand il est arrivé au pouvoir, il s’est dit, les législateurs, allez vous faire voir, moi je gouverne par décrets.

Luc Lavoie, à propos des climatosceptiques

Y’a des climatosceptiques qui ont raison de s’exprimer, pis j’pense qu’ils sont pas mal nombreux au Québec qui pensent comme moi. Un moment donné je me lève l’hiver dernier, il faisait -25 dehors, pis j’entends à la radio quelqu’un, de Radio-Canada évidemment, qui est en train de me dire que le -25 est attribuable au réchauffement de la planète.

Luc Lavoie, qui trouve plus facile d’acheter du pot que de l’alcool

Acheter du pot, c’est extrêmement facile. Je pense que c’est plus facile que d’acheter de l’alcool, je pense que c’est plus facile que d’acheter plein d’autres produits, y’en a partout.

Luc Lavoie, qui réfléchit sur la notion de consentement

C’est de plein consentement qu’elle est allée dans sa chambre, c’est de plein consentement qu’elle l’a embrassée, c’est de plein consentement qu’elle l’a enlacé. Écoutez, j’écoutais tout ça pis je me disais, mais… et là après ça j’ai entendu une ancienne juge dont j’oublie le nom qui est passé à la télé et qui racontait comment une femme pouvait en plein milieu de l’acte dire ah, je ne consens plus. J’me dis, mais.

Luc Lavoie, qui paraphrase Jean-François Lisée

– Moi j’pense que la scène d’aujourd’hui, Lisée, Gendron, c’est parfait. Ça envoie un signal de réconciliation pis de bonne humeur.
– Joignez-vous à nous qu’on haïsse les immigrants ensemble, voilà.

Luc Lavoie, qui compare Philippe Couillard à Winston Churchill

Dans les années 30 en Angleterre on voulait pas s’en prendre à Hitler parce que c’était une force économique l’Allemagne et on voulait continuer de commercer avec eux, pis pas trop se faire de dommage. Pis y’avait un certain Winston Churchill et c’est celui qui a jamais abandonné, qui a dit: cet homme est dangereux. Alors je dis pas que monsieur Couillard est Churchill, loin de là, mais le fait qu’il ait le courage de dire que c’qui dit est dangereux pour la paix mondiale, je suis d’accord.

1 2