Mot-clé: Jeff Fillion

Jeff Fillion, qui n’aime pas l’université

J’espère mon Dieu que mes enfants ne finiront pas à l’Université Laval. C’est un guet-apens de communistes c’te place-là. C’est gangrené à la grandeur. […] Vous allez me dire que c’est probablement partout, dans tout le système universitaire mondial? Ouais, sans doute.

Jeff Fillion, à propos d’un prof de l’Université Laval

Pis y’a une tête de gauchiste, c’est l’enfer. Y’a vraiment une tête de gauchiste. Pauvre lui. Toute le kit est là au complet. Pis moi là, qu’il soit gauchiste, qu’il ait la tête de gauchiste, pis qu’il ait le look de gauchiste pis qu’il se couche le soir en gauchiste extrême, pis qui vote Québec solidaire, I don’t care. Mais que ce gars là brainwash nos enfants qui sortent de là complètement fuckés, c’est l’enfer.

Jeff Fillion, à propos du projet de tramway à Québec

– De voir comment on a été mentis, comme on s’est fait pognasser par de la démocratie. C’est une démocratie sale dans laquelle on est impliqués, ça ça lève le coeur. De savoir aujourd’hui que c’est ce qui s’est passé, que c’est frauduleux ce qui est arrivé. C’est carrément une fraude. […]
– Tsé y’appellent ça un détournement de démocratie.
– C’est carrément ça.

Jeff Fillion, messie anti-communiste

C’est le Messie de l’échec. C’est le king du fail. C’est quoi son prénom?
– Jean-Martin.
– Mais ça c’est pas son nom au complet.
– Non, y’a Aussant aussi dans son nom.
– Jean-Martin Aussant. Le gars c’t’un communiste. C’pour ça que les journalistes l’aiment. Vous vous demandez pourquoi, pourquoi ils nous parlent de lui? Comme si c’t’un gars que tout le monde connaissait. On le connaît pas. C’parce que c’est un full communiste. Il est badgé. Y’a la badge.

Jeff Fillion, suite à la tuerie en Floride

Plusieurs étudiants manipulés par CNN en ce moment. Faut faire attention. Ils deviennent quasiment des acteurs payés. Mais ça c’est triste de voir les médias utiliser une tragédie pour arriver à des fins politiques, ça c’est ce qu’il y a de plus dégueulasse. Tsé chez l’humain, à part de quelqu’un qui fait un carnage, qui rentre avec une mitraillette quelque part. En deuxième pas loin, y’a utiliser un carnage, une tragédie, pour arriver à ses fins, ça c’est vraiment dégueulasse. CNN, si vous êtes capables de vous en débarrasser sur vos abonnements de câble, faites-le.

Jeff Fillion, qui a peur des baby boomers

Toute la gang de boomers qui sentaient mauvais quand je suis allé. Arrêtez de mettre du parfum un moment donné rendu à un certain âge: ça vire au vinaigre. Sont allé voter en grand nombre pour Labeaume. Ben c’est ça. Vous avez fourré votre génération d’après. Vous avez fourré vos enfants. Toute votre vie. Vous allez fourrer vos petits enfants. Enweille, continuez. Pis en plus ils se promènent dans les stationnements de centre d’achat pis ils ramassent des enfants pis une mère à 90 ans parce qu’il les a pas vu.

Jeff Fillion, qui aime Duterte

– Toi t’aimerais ça une dictature?
– Non.
– Douce.
– Douce.
– Ça c’est mon rêve.
– Ben le gars aux Philippines, ça va bien son affaire.
– Duterte? Ça va très bien.
– On va y donner deux semaines encore.
– Eille, y’est bon en criffe. C’est rendu un des pays les plus performants. Ça nous prendrait un gars de même.

Jeff Fillion, qui n’a pas suivi de cours de trigonométrie

– Créer un Amazon qui connaît un succès qui sera à la grandeur de ce qu’il sera capable d’avoir. Mais pour ça, ça prend un système d’éducation changé complètement. Pas 180 degrés, 360 degrés. Un tour complet.
– Pas juste ça, mais plus que ça Jeff.

Jeff Fillion, à propos de RDI qui parle de la Catalogne

Le but, c’est d’avoir 100,000, 200,000 téléspectateurs. Sont très riches, indépendants de fortune avec nos taxes pour faire ça entre autres à RDI, à Radio-Canada, nous parler de la Catalogne de même comme si c’était quelque chose qui nous intéressait. On veut aller en Espagne tout le monde en vacances, c’est clair là. Mais on veut rien savoir de l’histoire de la Catalogne. We don’t care.

Jeff Fillion, à propos des gens qui aiment Régis Labeaume

Ça m’a pas réconforté. Garde, je va vous le dire, en vieillissant, j’pense je deviens de moins en moins démocratique. Ça se dit tu ça? Y’a dix ans, on pouvait dire ça sans avoir un article dans le journal pour des clics là, mais je commence à avoir un peu peur de la démocratie.

1 2 3 9