Mot-clé: Francine Charbonneau

Francine Charbonneau, plaisante

Un plaisir, c’est quelque chose qu’on se procure.

Francine Charbonneau, à propos du traitement des personnes âgées et des animaux

Je trouve ça offensant de prendre la comparative d’une loi sur les petits animaux, d’autant plus qu’il n’y a pas de 911 pour les petits animaux. La police existe, les pénalités légales existent. Quand quelqu’un, ou quand on peut faire la démonstration, et c’est là notre enjeu, de quelqu’un qui pose des civismes clairs.

Francine Charbonneau, malencontreusement

Avoir l’obligation occasionne peut-être des choses un peu malencontrantes.

Francine Charbonneau, qui a au moins et presque fait une phrase

Le dossier qu’il soulève a au moins et presque un an qu’il devrait en être, qu’il devrait le savoir.

Francine Charbonneau, à propos d’Yves Bolduc

Madame Charbonneau, un mot pour votre collègue qui vient de démissionner?
– Un mot? Bonne journée.

Francine Charbonneau, qui décerne une phrase

Je suis déçue qu’un député se lève pour dire que les sujets, le sujet ou même l’appropriation de ce sujet ne décerne qu’une seule personne au gouvernement.

Francine Charbonneau, qui nie avoir reculé

Le gouvernement a renoncé de mettre en application ce sur quoi il s’était avancé.

Francine Charbonneau, amusée

C’est toujours la facette un peu amusante de que le gouvernement recule, le gouvernement a entendu les partenaires.

Francine Charbonneau, à propos des places fantômes en garderie

Nous croyons sincèrement qu’un cri du coeur qui vient des parents qui dit on se sent pris en otage. On a le préssentiment et on sent obligé de poser des gestes.

Francine Charbonneau, qui a peur que l’opposition fasse peur aux structures

Le devoir qu’on a monsieur le président, c’est de donner le meilleur service aux familles du Québec. Ce n’est pas de se lever en chambre pis de faire peur à l’ensemble des structures pis de dire faites attentions, voici ce qui va se passer. Des spéculations, ça reste des mots dans la bouche de l’opposition pour faire peur aux parents du Québec.

1 2