Mot-clé: Bernard Drainville

Bernard Drainville, à propos de Trump et de prisonniers nord-coréens

– Ça faisait un peu répugnant, je dois dire.
– Ben moi j’ai trouvé que c’était juste trop.
– C’est du racolage politique.
– Ah vraiment, il se promenait… il se promenait le bombe torsé.

Bernard Drainville et Luc Lavoie, à propos des médias qui appuient Trump

– Ça c’est très dangereux.
– Moi j’en reviens pas.
– Ça s’approche de la dictature ça.
– C’est pas juste de la propagande. C’est de la manipulation.
– Ça fait Goebbels un peu.
– Exactement. C’est de la manipulation de message pour manipuler les esprits. Pour prendre le contrôle du cerveau des gens qui écoutent.
– Est-ce que c’est Orwell ou c’est Goebbels, je sais pas là mais.

Bernard Drainville, à propos d’un panel de la CBC qui dénonçait les politiques linguistiques du Québec

Y’a un espèce de racisme anti-blanc, comme un espèce de racisme à l’envers qui est en train de voir le jour.

Bernard Drainville, pas les deux mains sur le volant

– Le méchant de l’histoire, c’est Barrette. Le méchant de l’histoire, c’est Couillard.
– Ben là, faut pas.
– Ben, prenons un vote à main levée, tout le monde dans leurs autos, qui pensez-vous est le premier responsable du problème en ce moment?

Bernard Drainville, comme dans du beurre

Ça va être un oeil au beurre noir ça, qui risque de leur coller à la peau.

Bernard Drainville, qui fait dans la surenchère

J’va te dire une affaire, y’a du monde proche de cette négo-là qui m’ont dit: ç’a finit en bataille de coqs. Pis pas juste en bataille de coqs. En bataille de coqs qui pissent le plus loin.

Bernard Drainville, qui chante Maxime Bernier

– Moi j’ai jamais pensé que Maxime Bernier allait se servir de moi pour faire sa campagne.
– T’es à veille de chanter sa toune toi là là.
– J’va la chanter, j’va la chanter, enweille décolle ça mon Alex.
– Avec lui on est confiants, avec lui on va de l’avant, faites comme nous et votez Bernier, maxime Bernier!
– Bon, y’ont amené à diner parce que je pense qu’il a besoin de manger Bernard, parce qu’il est rendu avec maxime Bernier ça va pas bien son affaire.
– Bernard est en train de capoter.

Bernard Drainville, entre bémol

Et y’a même des gens d’option nationale qui se vantent ouvertement que le deal est déjà conclu.
– Des sources sûres?
– Non je dirais pas des sources sûres par contre, je met ça vraiment entre bémols.

Bernard Drainville, all you can eat

– C’t’un buffet d’arguments dans lequel nos auditeurs vont se servir allègrement, pis y va y en avoir pour tous les goûts, pis comme t’as dit tantôt, y’a une chose qu’on leur garantie, c’est que ce sera pas trop plate.
– Un buffet d’arguments, j’aime ça Éric Duhaime, un buffet d’arguments, c’est bon ça.

Bernard Drainville, à propos d’une nouvelle taxe sur les voyages

Si quelqu’un décide qu’il se paye un forfait tout inclus à Punta Cana, ben là y’aurait une nouvelle taxe. On peut tu juste se rendre jusqu’au château de sable sans que vous pensiez à nous taxer jusque dans nos maillots. Je suis outré par la taxe pina colada. La taxe pina colada en speedo là.

1 2