Mot-clé: Bernard Drainville

Bernard Drainville, comme dans du beurre

Ça va être un oeil au beurre noir ça, qui risque de leur coller à la peau.

Bernard Drainville, qui fait dans la surenchère

J’va te dire une affaire, y’a du monde proche de cette négo-là qui m’ont dit: ç’a finit en bataille de coqs. Pis pas juste en bataille de coqs. En bataille de coqs qui pissent le plus loin.

Bernard Drainville, qui chante Maxime Bernier

– Moi j’ai jamais pensé que Maxime Bernier allait se servir de moi pour faire sa campagne.
– T’es à veille de chanter sa toune toi là là.
– J’va la chanter, j’va la chanter, enweille décolle ça mon Alex.
– Avec lui on est confiants, avec lui on va de l’avant, faites comme nous et votez Bernier, maxime Bernier!
– Bon, y’ont amené à diner parce que je pense qu’il a besoin de manger Bernard, parce qu’il est rendu avec maxime Bernier ça va pas bien son affaire.
– Bernard est en train de capoter.

Bernard Drainville, entre bémol

Et y’a même des gens d’option nationale qui se vantent ouvertement que le deal est déjà conclu.
– Des sources sûres?
– Non je dirais pas des sources sûres par contre, je met ça vraiment entre bémols.

Bernard Drainville, all you can eat

– C’t’un buffet d’arguments dans lequel nos auditeurs vont se servir allègrement, pis y va y en avoir pour tous les goûts, pis comme t’as dit tantôt, y’a une chose qu’on leur garantie, c’est que ce sera pas trop plate.
– Un buffet d’arguments, j’aime ça Éric Duhaime, un buffet d’arguments, c’est bon ça.

Bernard Drainville, à propos d’une nouvelle taxe sur les voyages

Si quelqu’un décide qu’il se paye un forfait tout inclus à Punta Cana, ben là y’aurait une nouvelle taxe. On peut tu juste se rendre jusqu’au château de sable sans que vous pensiez à nous taxer jusque dans nos maillots. Je suis outré par la taxe pina colada. La taxe pina colada en speedo là.

Bernard Drainville, à propos du pétrole

Ces bons Québécois qui vont aider les Albertains à sortir leur pétrole et les bons Québécois vont payer la facture pour ça, c’est tu pas beautiful ça monsieur le président? Transcanada, c’est le Willy Waller des libéraux, monsieur le président.