Le club des mal cités

Stéphane Stril, à propos du charnier du PLQ

J’pense qu’ils sont autant au courant que nous qu’on a besoin d’une personne qui est rassembleuse, une personne qui serait capable d’unir nos membres, de nous garder unis pour les prochains mois. Parce qu’une course à la chefferie, c’est un moment qui est charnier dans l’histoire d’un parti.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

S’abonner à l’infolettre

Pour recevoir une fois par semaine toutes les nouvelles citations par courriel, abonnez-vous à notre infolettre!

RSS Le Sportnographe

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.