Le club des mal cités

Stéphane Gendron, qui compare le combat des carrés verts à celui des noirs aux États-Unis

Alors t’es donne les cours, tu mets de la sécurité pour garantir l’accès, sapristi, ça durerait pas deux secondes aux États-Unis. Voyons donc, c’est quoi cette histoire, quand ça brassait pour admettre des noirs à l’université aux États-Unis là, le président américain, il fédéralisait la garde de l’état pis c’tait fini, tassez-vous de là, sinon vous vous ramassez à terre.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.