Le club des mal cités

Robert Poëti, qui n’aime pas que les journalistes doutent

Quand j’entends le député parler comme ça, savez-vous à quoi ça me fait penser? Anne-Marie Dussault. 24/60 et les publicités qu’on a. Notre métier à nous c’est de douter. Ça c’est le mandat que madame Dussault se donne tous les jours à la télévision, notre mandat c’est de douter M. le président. Pas de valider les informations, pas de les confirmer, j’espère qu’ils le font, mais de dire que c’est de douter.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.