Le club des mal cités

Réjean Tremblay, qui s’ennuie de Sheila Copps

Était fine Sheila Copps par exemple, un moment donné on était assis devant elle, mais fallait se méfier parce qu’elle parlait bien français tsé… on se regardait pis on se disait coudonc… haha… ça… snif… ça dépan… ça serait.. oui ! haha
– ça serait quoi ?
– ben je voulais dire qu’après dix-neuf jours dans un village olympique à travailler, m’a te dire que madame Copps, on l’avait trouvé belle.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

RSS Le Sportnographe

  • Patrick Roy, plein de vide 24 septembre 2018
    J’te dirais que ces deux années-là, on dirait qu’on vient comme la tête pleine, mais rien dedans.
  • Bob Hartley, sur ses grands chevaux 24 septembre 2018
    – Les Sénateurs avaient transigé Erik Karlsson aux Sharks de San José contre un autobus usagé rempli de stock – Non non non non non non. Un poney contre une portée de chats.
  • Claude Julien, froid 24 septembre 2018
    Ça lui permet de justement mieux paraître, mais aussi comme qu’on peut voir avec Lekhonen qui l’aide beaucoup, s’acclimatiser disons à l’entourage et à ce qu’on lui demande.

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.