Lise Ravary et la manière étatique

– Le dernier sondage de léger marketing montrait qu’il y a 17% des Québécois qui se définissent comme étant à droite.
– Ah je sais Lise.
– C’est pas beaucoup… si la manière étatique ça marcherait, pourquoi y’a des trous dans les routes et pourquoi y’a de l’attente dans les salles d’urgence?.

Jeff Fillion, à propos du gauchiste Gilles Proulx

– Est-ce que Gilles, d’avoir passé au travers de cette déclaration-là a été.
– Ben non, c’est parce qu’ils sont dans la sauce.
– Mieux protégé et mieux entouré.
– Sont dans sauce, sont à Montréal.
– Bin sont de l’autre bord là.
– Mais au départ, y’a été excusé pour être de l’autre côté.
– Non, mais c’est un grand souverainiste amoureux de la langue.
– Ah ok.
– Ce que je veux dire, c’est qu’il est à gauche.
– Oui.

Dominic Maurais, qui compare Montréal à la Corée du Nord

La pression du Montréalistan, les espèces d’hurluberlus de la carré du nord, on en plein le derrière… m’a vous dire une chose, de par cette prise de position là, j’espère que vous allez allumer dans la communauté gaie à Montréal, c’est le gai of the year là, ça va prendre un champion gai pas mal plus que ça pour le tassé là.

Claude Poirier, clair

Il s’agisserait d’une disputute familiale.

Réjean Breton, qui décrit les héros modernes

Y’a une cinquantaine d’années, y’avait des vrais héros, des gens qui risquaient leur vie à la guerre. Qui sont les héros aujourd’hui ? des gens qui font chier tout le monde, qui ne risquent jamais rien, qui ne foutent rien.

Jérôme Landry, qui propose des injections pour les journalistes de Radio-Canada

– Comment ça se fait qu’à CHOI, vous avez des surnoms anglophones?
– T’es pas sérieux?
– C’t’un journaliste de Radio-Canada, payé par nos taxes, qui m’a demandé ça. Il m’a parlé de la Nordiques nation aussi, pourquoi un nom bilingue.
– C’est des malades… camisole de force, injection, mais faites de quoi, esti sont fous!.

Denis Gravel, qui explique pourquoi les animateurs de Radio X on des noms anglophones

Pourquoi on l’appelle Vince? Parce qu’il s’appelle Vince. Pourquoi on appelle DH DH ? Parce que c’est DH.

Denis Gravel, qui compare l’école à un McDo

J’vois encore l’université comme un service, j’vois encore l’étudiant comme un client. Si je vais chez McDonald’s et que je décide que je n’aime pas la bouffe de chez McDonald, ce qui n’est pas le cas en passant, un trio deux cheese, ça fait encore la job même si y’est pu sur le menu… est-ce que j’ai à empêcher des gens qui veulent continuer à aller au McDonald pis qui estime qui mangent bien chez McDo… dans nos universités, dans nos cégeps, ça fonctionne de même.

Stéphane Gendron, à propos des politiciens toxicomanes

Y’a certains partis qui ont des marques de commerce, y’en a c’est plus une bande d’alcooliques, hein, le parti libéral, l’alcool c’est plus leur marque de commerce, tandis que le PQ, c’est la drogue, bon. Y’a pas juste Boisclair là… PQ souvent on est sur la dope puis les libéraux ben c’est les partys ben arrosés.

Reynald Du Berger, à propos des athées

L’athée lui, de sa hauteur d’athée, il affirme, je sais et j’affirme, il n’y a pas de dieu, y’a pas de vie après la mort, pis j’ai pas besoin de ça… moi je sais pas, c’est beaucoup plus modeste et beaucoup plus humble que la position… donc un athée à mon avis, ça devrait pas exister.

1 118 119 120 121 122 132