Le club des mal cités

Myriam Ségal, qui réclame le droit de nettoyer son asphalte

J’espère que j’ai le droit au printemps de laver cette entrée? Absolument monsieur. Moi je vous le concède volontier. Pas en plein été, pas en période de canicule, pas quand on manque d’eau. Mais au printemps, quand bien même tu la consommerait pas, regarde ce qui arrive avec les inondations. De l’eau on en a, en veux-tu en v’là.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Infolettre

Pour recevoir une fois par semaine toutes les nouvelles citations par courriel, abonnez-vous à notre infolettre!

RSS Le Sportnographe

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.