Le club des mal cités

Mario Dumont, qui explique les surplus budgétaires à l’aide d’un pain

Le boulanger a fait son argent parce qu’il a fait du pain toute la journée. C’est son argent, c’est lui qui a travaillé, c’est lui qui a fait le pain. Le gouvernement vient y en chercher une tranche. Il veut pas de son pain, de sa paye. Mais là, si y’en a trop, si le gouvernement est venu en chercher trop à la fin de l’année, c’est ça un surplus budgétaire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Infolettre

Pour recevoir une fois par semaine toutes les nouvelles citations par courriel, abonnez-vous à notre infolettre!

RSS Le Sportnographe

  • Denis Gauthier, qui cuisine
    Faut que tu battes deux des trois équipes en avant de toi. Ça devient extrêmement difficile. J’pense que les patates vont être cuites.
  • Gilbert Delorme, qui vide son sac
    – Mais le gars qui joue quatre, le gars qui joue quatre cinq minutes là, pis dans le char en rentrant à maison. – Y’a moppe, y’a le feu au cul, là c’est souvent la femme, c’est souvent la blonde qui mange la garluche parce que tsé le gars il se vide le sac dans […]
  • Michel Bergeron, qui met la table
    Mais la table était ouverte pour que le Canadien gagne ce match-là.
  • La Mauricie, cette province du Canada
  • Michel Bergeron, qui a du pif
    Moi j’adore le tennis, d’ailleurs, j’adore les sports individuels parce que faut que tu gagnes. Faut toujours que tu gagnes. Pis la jeune Andreescu, elle m’impressionne. Elle a du chien dans le nez. C’est toute une joueuse.

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.