Le club des mal cités

Jeff Fillion, radical

– Parce qu’il y a beaucoup de gens dans le vieux Québec qui se demandent, il va arriver quoi durant le G7 là, et là toutes les réponses seront adressées à ce moment-là, c’est ça qu’on a annoncé tout à l’heure.
– Une des choses qu’on pourrait dire, c’est on vous donne la chance de manifester pacifiquement. La minute que quelqu’un fait du grabuge, y’a une balle entre les deux yeux. Y’en aura pas de grabuge. On exagère, mais faut montrer de la poigne, c’est ça ce que je veux dire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

S’abonner à l’infolettre

Pour recevoir une fois par semaine toutes les nouvelles citations par courriel, abonnez-vous à notre infolettre!

RSS Le Sportnographe

  • Georges Laraque, liquide 14 octobre 2018
    Pis le gars qui jouait sur toutes les sauces l’année passée, on dirait que Julien le voyait dans sa soupe.
  • Norman Flynn, qui suppose 14 octobre 2018
    Moi j’pense que dans une saison de hockey, il faut que tu sois l’équipe que t’es supposé d’être.
  • Gaston Therrien, qui ne critique pas 14 octobre 2018
    Moi, je ne critiquerai pas Drouin mais je n’aime pas lorsqu’il prolonge ses présences, il nuit à l’équipe.

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.