Le club des mal cités

Jeff Fillion, qui est tanné du mauvais temps

Si jamais y’a encore quelqu’un de la religion verte qui vient m’écoeurer avec le réchauffement climatique, je vous le dit, faites pas ça à l’entour de moi, vous allez avoir une réponse tellement impolie que pu jamais vous allez reparler de ça. Attendez la canicule. Attendez pour reparler de ça, attendez une journée qui va faire 33 degrés pis qui est supposé en faire 25, parce que là là, r’garde, c’est sûr que si on vous a en avant de la face, on s’occupe de vous autres pas à peu près.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

RSS Le Sportnographe

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.