Le club des mal cités

Jeff Fillion, qui a peur des baby boomers

Toute la gang de boomers qui sentaient mauvais quand je suis allé. Arrêtez de mettre du parfum un moment donné rendu à un certain âge: ça vire au vinaigre. Sont allé voter en grand nombre pour Labeaume. Ben c’est ça. Vous avez fourré votre génération d’après. Vous avez fourré vos enfants. Toute votre vie. Vous allez fourrer vos petits enfants. Enweille, continuez. Pis en plus ils se promènent dans les stationnements de centre d’achat pis ils ramassent des enfants pis une mère à 90 ans parce qu’il les a pas vu.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

S’abonner à l’infolettre

Pour recevoir une fois par semaine toutes les nouvelles citations par courriel, abonnez-vous à notre infolettre!

RSS Le Sportnographe

  • Georges Laraque, liquide 14 octobre 2018
    Pis le gars qui jouait sur toutes les sauces l’année passée, on dirait que Julien le voyait dans sa soupe.
  • Norman Flynn, qui suppose 14 octobre 2018
    Moi j’pense que dans une saison de hockey, il faut que tu sois l’équipe que t’es supposé d’être.
  • Gaston Therrien, qui ne critique pas 14 octobre 2018
    Moi, je ne critiquerai pas Drouin mais je n’aime pas lorsqu’il prolonge ses présences, il nuit à l’équipe.

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.