Le club des mal cités

Jacques Gourde, qui honore la grandeur de l’adjudant Patrice VIncent

Monsieur le président, je veux rendre honneur à cet homme qui laisse sa mémoire dans notre pays et soutenir sa famille dans l’épreuve qui l’afflige et qui nous attriste tous également. Ce fut un privilège que la famille permette à notre premier ministre ainsi qu’à quelques membres de notre parlement d’honorer une dernière fois la grandeur d’homme qu’il était.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

RSS Le Sportnographe

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.