Le club des mal cités

François Lambert, à propos des causes de l’échec de Téo taxi

Le chauffeur me disait, je disais un moment donné, pourquoi faire vous voulez vous syndiquer, vous savez que Téo Taxi va mal. Pis le gars m’a dit écoutez monsieur. Nous les chauffeurs de Téo taxi, la plupart on vient du Moyen-Orient et nous chez nous, y’en a pas de lendemain, donc on prend tout ce qu’on peut de l’employeur parce qu’on sait pas si l’employeur va profiter de nous le lendemain matin, faque on s’en fout si y va fermer, c’est pas notre problème, nous on va tout ramasser.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Infolettre

Pour recevoir une fois par semaine toutes les nouvelles citations par courriel, abonnez-vous à notre infolettre!

RSS Le Sportnographe

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.