Le club des mal cités

Benoît Dutrizac, qui a de la misère avec un interviewé

Puis moi je veux bien vous parler monsieur Arcand, y’a pas de problème, y’a pas de cachette.
– Êtes vous sérieuse, vous pensez que vous parlez à Paul Arcand?
– Scusez moi, c’est parce que monsieur Arcand c’est mon idole, je l’écoute à tous les matins, mais vous le jour j’ai pas le temps. Excusez moi monsieur Martineau.
– Monsieur Martineau?!
– À qui je parle maintenant?

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

RSS Le Sportnographe

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.